Description du projet

Vincent-Saura-alpiniste-conférencier

VINCENT SAURA

Ascension de l’Aconcagua, 6 962 mètres, en solitaire et sans assistance

Alpinisme

Contacter Vincent SAURA

Alpiniste originaire de Toulouse, Vincent Saura est DJ pendant ses heures libres. Il se forme aux disciplines de haute montagne grâce à la rencontre exceptionnelle d’autres alpinistes passionnés. Voulant pratiquer son sport, les expéditions qu’il entreprend sont toujours tournées vers la solidarité puisqu’il réalise ses aventures au profit d’associations caritatives, ce qui lui permet de se financer et également de faire connaître l’association.

Vincent Saura fait ses premiers pas en tant qu’alpiniste dans les Alpes et les Pyrénées avant de se lancer sur la Cordillères des Andes, une ascension représentative de sa philosophie sportive. Tout d’abord, il se lance pendant 2 jours dans l’ascension du Pic Carlit, un point du département des Pyrénées-Orientales culminant à une altitude de 2 921 mètres. Par la suite, Vincent Saura s’aventure dans l’ascension du Pic du Taillon, un sommet se situant sur la frontière entre la France et l’Espagne, dans le massif du Mont-Perdu. Le Pic du Taillon culmine plus haut que l’ascension précédente car il atteint cette fois-ci les 3144 mètres d’altitude. Cette préparation physique et mentale d’un an dans les montagnes françaises et à la salle de sport lui permet alors de débuter et de s’acclimater pour s’assurer de réaliser ses prochaines ascensions dans de bonnes conditions. Cette entraînement en amont est un avant-goût de ce qu’il souhaite réaliser et ce qui lui permettra de se préparer au mieux pour une ascension bien plus compliqué, atteindre le sommet de l’Acacongua. Entre autres, Vincent Saura devra affronter de nouvelles difficultés telles que souffrir du manque d’oxygène, la fatigue que cela engendre, les vents extrêmes atteignant 250 km/h, tout en supportant des températures entre – 37°C et +50°C, et des changements de météo réguliers. Pour chacune de ses expéditions, il s’organise pour partir sans logistique lourde, en totale autonomie et sans porteurs d’altitude. Il accomplie ses ascensions dans le but de partager sa passion et son vécu.

En 2018, à l’âge de 25 ans, le toulousain part en Argentine pour atteindre son objectif et réalise un exploit en tant que jeune alpiniste, celui de gravir le plus haut sommet des Amériques en solitaire et sans assistance, l’Acacongua, culminant à 6962 mètres. Cet exploit, Vincent Saura le réalise sur une période de 31 jours et le dédie à l’association Hôpital Sourire, qui aide les enfants hospitalisés du CHU de Toulouse, l’hôpital dans lequel il a subi une opération étant jeune. Fin 2019, il se prépare pour une ascension hivernale considérée comme très complexe, celle du K2, le 2ème plus haut sommet du monde, situé dans le massif du Karakoram et culminant à 8611 mètres, entre le Pakistan et la Chine. Une ascension encore jamais réalisée qui devait s’accomplir début 2020 (pendant la pandémie du Coronavirus) avec Jonathan Bordes, un alpiniste ayant derrière lui 35 ans d’expérience en montagne. Tous deux prévoient de passer 60 jours au camp de base à 5100 mètres, afin de s’adapter aux conditions extérieures.

Pour donner suite à ses ascensions, Vincent Saura aborde aujourd’hui lors de conférences en entreprise auprès de cadres, managers et autres publics, les thèmes de l’atteinte d’objectifs, la motivation, le leadership et la gestion des risques.

CONFÉRENCES

En savoir plus

ATELIERS

En savoir plus

PHOTOS DE VINCENT SAURA

VIDÉOS DE VINCENT SAURA